Bev&Ben au Jungle Café

Les filles, vous connaissez toutes mon amour inconditionnel pour les chaussures. Si non, je suis désolé, il faut sortir de ce blog. C’est inadmissible !

Bref.

J’ai craqué pour un nouveau jeune créateur ! Enfin presque. Je n’ai pas (encore) acheté. Ça s’appelle Bev&Ben, c’est une toute nouvelle marque d’escarpins bordelaise…Oui, oui, bordelaise ! J’avais reçu un e-mail de Laëtitia, la créatrice, il y a quelques temps pour m’annoncer l’ouverture de son e-shop ainsi que son premier défilé au Jungle Café.

Je me suis donc rendue au défilé pour voir de plus près les créations de Laëtitia et la rencontrer pour la même occasion. Et bien sa ligne était encore plus canon en vrai que sur l’e-shop. Les chaussures ont une cambrure parfaite, un beau cuir et la collection rassemble un bon choix de couleur que vous ayez un style classique ou plus décalé.

Une petite sélection ? Il suffit de demander

Ce qui est cool avec les défilé chaussures ce genre de défilé chaussure c’est qu’il fait également la promo de marque de vêtement et d’accessoire. Durant cette soirée, j’ai donc rencontré SHED, le premier né de la marque de sac Opera Luxury : un sac en python à la taille idéale pour transporter tout son bordel. J’ai aussi rencontré Laurie-Anne Fritz, créatrice Pessacaise (2x WOW), qui se ré-approprie le concept de la petite robe noire pour vous proposer des robes, jupes et blouse noires élégantes mais à la coupe sophistiquée.

Robe Laurie-Anne Fritz / Escarpins Bev&Ben

Triple combo : Escarpins Bev&Ben / Robe Laurie-Anne Fritz / Sac « Shed » Opera Luxury
Sac « Shed » Opera Luxury

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Le St Graal

Ce n’est pas l’Alexa de Mulberry ni le PS1 de Proenza Shouler mais j’ai traqué un relica pendant des mois.
J’en ai trouvé des tas, là n’était pas le problème mais il y avait toujours un détail qui me chiffonnait : pas la bonne couleur, pas du cuir, pas la bonne taille. Bref, j’ai fait vivre un enfer à tous mes proches parce qu’une virée shopping était impossible sans penser à ce sac >_<

Et puis je suis allée en Espagne, et j’ai cherché comme une forcenée pour au fil dépenser toute ma thune dans tout sauf LE sac. J’ai relâché mon attention et je l’ai trouvé à Massimo Dutti mais, manque de bol, à Séville les magasins sont fermés le samedi après-midi TT_TT. Mes parents ont donc eu droit à une scène des plus larmoyante avec leur fille chouinant devant la vitrine et hurlant des « Naaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ».

Rentrée en France. Même combat. Impossible d’oublier, de lâcher l’affaire.Je cherche sur le net, vais de vente privée en friperie sans oublier les marchés. Le monde entier a ce sac, sauf moi. Le monde entier me nargue. Je vais lâcher l’affaire. Ce sac n’est pas pour moi.

Et là ! A Amsterdam, il illumine mon champ de vision. Il est là, dans un rayon de V&D. Je balance de quoi faire rager mes potes : « J’crois qu’il est pas assez grand pour mes affaires de cours ». En même temps, c’était le premier jour de notre voyage, qui sait j’allais peut être trouver mieux.

Avant-dernier jour, toujours rien. En fait si ! Une tuerie en cuir d’agneau camel mais j’avais pas 209€  à claquer. J’lâche l’affaire. J’en ai des sacs à main, tant pis. Haaa et puis non ! Revenons à V&D pour ne pas avoir de regret. Au pire, il y sera plus.

Mais que neni, il y en a même deux. Je craque. Je le prend. Au pire, je rachèteras des cahiers pour les caser dedans. J’adapterais tout, marre de chercher >_<.Et le mieux dans tout ça, c’est que j’en aurais même pas besoin ! Je peux tout caser dans ce sac. Il est parfait ! Tellement parfait que je vous baragouine tout un speach dessus. Speach qui me fait passer pour une personne vaine, matérialiste et superficielle >_<.

LE sac – Warehouse à V&D (équivalent des Galeries Lafayette)

P.S : Il est facile de deviner sur la première photo que je rentre d’une p***** de virée vue la taille de mes cernes.
P.S.2 : En même temps, 20h de bus >_<

Faites vos dons…J’ai un compte paypal ;)

850 euro c’est pas la mer à boire >_<
Je vous jure que c’est pour une bonne cause, je le chérirai ce sac ! J’amortirai son coût et l’associerai aux pièces les plus stylées, c’est promis !
Et là, à vos têtes, je sens que j’vous ai conquis
Vous me direz, pour une fois, j’ai succombé à la fièvre des it-machins, mais là, je dois avouer qu’il ne s’agit pas de n’importe quel it-truc ! Il a fait battre mon coeur à la minute où je l’ai vu ! Exit le 24h de Darel, Alexa je te veux rien qu’à moi.