Happening Little Bacon

Hey ! Ça faisait longtemps hein ?!
Comment ça va ?
Je ne peux plus vous souhaiter une bonne année 2013, nous sommes déjà en février – bon sang on est déjà en février O_O – mais le cœur y est !
Je ne vais pas non plus vous faire l’argumentaire de mon absence. Je n’ai rien à dire. J’avais la flemme et trop de choses à gérer en même temps. Je me suis demandé si j’allais continuer, si tout ça en valait vraiment la peine parce que si ma passion pour la mode reste, entretenir ce blog m’intéresse moins – Oh my fucking god ! Mais qu’a-t-elle osé dire ?
Bref. J’ai réfléchi à un moyen de relancer le truc, de me redonner envie d’écrire sur la mode, sur mes créations, aller à des soirées, répondre aux mails toussa toussa…en prenant en compte le fait que je manquais cruellement du temps…Et je crois avoir trouvé !
Je crois que je vais tout changer ! Pas de suite parce que j’ai quelques publications qui attendent depuis trop longtemps. Mais après ça, je change tout ! Que ce soit le style de Mouche à Mode que son semblant de ligne éditoriale. J’espère que vous suivrez et sinon merci d’avoir tenu jusque là.
(Heureusement qu’elle a dit qu’elle n’argumenterai pas sur son absence…)

Du coup, on enchaîne ! On continue ! Re-bienvenue !
Pour l’anniversaire de la marque Little Bacon, j’ai eu la chance de défilé à LIMA avec une blog-pote Olivia de Daily Women.

Stéphanie, la créatrice de la marque, y présentait sa nouvelle collection « Electrees ». Ce que j’aime beaucoup avec des créatrices comme Stéphanie c’est que ses pièces ne sont pas faites juste parce qu’elles suivent une tendance. Chaque collection porte des messages, une histoire et un fil rouge qui se renouvèle à chaque ligne. Elle me rappelle tous ces jeunes créateurs que j’ai eu l’occasion de rencontrer au cours de mes périples à Paris. Des créateurs ultra-pointilleux, qui donnent du sens à chaque détails d’une pièce, de la chaîne d’un sautoir à la couleur du fil d’un short.

La collection « Electrees » est une ligne hors-saison, que l’on pourrait porter hiver comme été. On y retrouve des basiques détournés fluide et léger comme des pièces plus  structurées . Une ligne bipolaire : l’électricité se mêle au vent, l’artificielle lutte contre le naturel.

Sous le chapiteau, je me suis retrouvée à défiler dans un genre d’uniforme militaire de la forêt armée d’une pochette Bleu Ardoise et coiffé d’une petite chapka Menou. J’avoue que j’tire un peu la gueule sur les photos mais en vrai j’étais malade comme un chien et super impressionnée par toutes les bombasses qui m’entouraient >.<

Alors on oublie ma gueule et on mate les fringues 😀

706179_4496487284302_243612633_o64618_10151205155504160_426608781_n 201085_4496487964319_673169930_o 201196_4496512004920_1246177460_o 301176_10151205153179160_880015305_n 306078_10151205152599160_947625290_n 706108_4496486724288_1624560054_o 704228_4496487564309_943380074_o 704078_4496489564359_541867795_o 703971_4496556206025_962915520_o 703866_4496489844366_30227505_o 703774_4496489484357_427466472_o 464853_4496555726013_1829475126_o 464837_4496488364329_1308016456_o 340638_4496490164374_129747082_o 339807_4496488964344_1742381680_o

Crédits photo : Anne-Sophie Annese, Studio Bohème

Bev&Ben au Jungle Café

Les filles, vous connaissez toutes mon amour inconditionnel pour les chaussures. Si non, je suis désolé, il faut sortir de ce blog. C’est inadmissible !

Bref.

J’ai craqué pour un nouveau jeune créateur ! Enfin presque. Je n’ai pas (encore) acheté. Ça s’appelle Bev&Ben, c’est une toute nouvelle marque d’escarpins bordelaise…Oui, oui, bordelaise ! J’avais reçu un e-mail de Laëtitia, la créatrice, il y a quelques temps pour m’annoncer l’ouverture de son e-shop ainsi que son premier défilé au Jungle Café.

Je me suis donc rendue au défilé pour voir de plus près les créations de Laëtitia et la rencontrer pour la même occasion. Et bien sa ligne était encore plus canon en vrai que sur l’e-shop. Les chaussures ont une cambrure parfaite, un beau cuir et la collection rassemble un bon choix de couleur que vous ayez un style classique ou plus décalé.

Une petite sélection ? Il suffit de demander

Ce qui est cool avec les défilé chaussures ce genre de défilé chaussure c’est qu’il fait également la promo de marque de vêtement et d’accessoire. Durant cette soirée, j’ai donc rencontré SHED, le premier né de la marque de sac Opera Luxury : un sac en python à la taille idéale pour transporter tout son bordel. J’ai aussi rencontré Laurie-Anne Fritz, créatrice Pessacaise (2x WOW), qui se ré-approprie le concept de la petite robe noire pour vous proposer des robes, jupes et blouse noires élégantes mais à la coupe sophistiquée.

Robe Laurie-Anne Fritz / Escarpins Bev&Ben

Triple combo : Escarpins Bev&Ben / Robe Laurie-Anne Fritz / Sac « Shed » Opera Luxury
Sac « Shed » Opera Luxury

Rendez-vous sur Hellocoton !

Galerie

En septembre, on peut dire que j’étais abonnée à Libourne

Quelques jours avant le Plus Grand Défilé du Monde, j’avais été invitée par Nathalie Sigala, la directrice des Galeries Lafayette de Libourne, à un défilé qui inaugurait l’ouverture de l’espace chaussures du magasin.
Vous me connaissez, je ne dis jamais non au défilé et encore moins quand ça se passe dans un magnifique château comme le Château Pommerol avec dégustation de rouge et petits fours – ne me regardez pas comme ça je sais d’expérience que ce genre d’évènement marche d’autant plus parce que nous sommes toutes des alcoolo gourmandes qui aimons le vin et la bouffe gratuite 😉

Je m’égare. Parlons du défilé, sympathique panorama des tendances de la saison spécialement élaboré par Nathalie Sigala.

(cliquez sur les photos pour les voir en grand)

Rendez-vous sur Hellocoton !

BORDELAISE, BORDELAIS

Avez-vous entendu parler du Plus Grand Défilé du Monde ?


L’an dernier, tous les Galeries Lafayette de France avaient rassemblé plus de 3000 personnes sur un catwalk géant.
Cet évènement unique en France est depuis rentré dans le Guiness Book. Et si on faisait mieux cette année ?

C’est donc parti pour une nouvelle édition du Plus Grand Défilé du Monde placée sous le signe des capitales de la mode – Paris, Londres, Milan et New-York.

Pourquoi je vous dis tout ça ? Parce que j’ai l’honneur d’être partenaire de l’événement à Libourne ! Et comme je vous kiffe, je vous propose de défilé dans l’équipe Mouche à Mode, le 17 septembre prochain aux Galeries Lafayette de Libourne. C’est pas trop fashion de la hype tout ça ?!

Pour participer, rien de plus simple :
– Envoyez-moi une photo de vous habillé(e) aux couleurs de la capitale que vous préférez à moucheamode@gmail.com et ça que vous soyez un gars, une fille, seul ou en couple ou mieux avec votre maman !
– Précisez bien votre nom, prénom, âge, mail, numéro de téléphone et la capitale choisie
– Il est impératif que vous soyez disponible le 17 septembre
– Besoin d’idées pour étoffer un look façon Paris, Londres, Milan ou New-York ? Rendez-vous ici

Je sélectionnerai 30 personnes pour défiler avec moi à Libourne sans passer par le casting du site internet. Ces trente personnes auront la chance d’être coiffés et maquillés par l’équipe du magasin mais seront également shootées et filmées par des professionnels. Et cerise sur le cheesecake, ils pourront être repérés par l’équipe du magazine Glamour et gagner une journée de rêve au sein de la rédaction.

/!\ Comme le défilé se déroule à Libourne, on pourra se retrouver à la gare pour y aller ensemble les gens, histoire de faire connaissance ! Mais ça je vous le préciserai si vous êtes sélectionné(e) /!\

J’attends vos photos avec impatience !

BREAKIN NEWS : DEMAIN HUGE FASHION SHOW A BORDEAUX

Demain soir, 14 juin, aura lieu un important défilé, tremplin jeunes créateurs au Hangar 36.
Pour vous inscrire, une seule adresse : burdigala.fashionshow@gmail.com
En plus c’est pas cher, c’est 4€ (avec une conso).
Cet événement prouvera une fois encore que Bordeaux a sa place sur le grand catwalk qu’est la mode.

Plus d’info ICI

Et quelques créateurs prometteurs ci-dessous :


Réviser me donne une de ces migraines ! Et si je faisais quelque chose de plus utile…

Comme un post sur le défilé de l’Espace Couture de Floirac auquel j’ai assisté hier soir ?!

Ouais par exemple !

Alors…Contrairement au Petit Salon de la Mode (je sais vous attendez toujours ma vidéo mais j’ai toujours pas fini de la monter >_<), cette association outre rive, où créateurs et amoureux de la couture de tous âges se forment, avait mis le paquet ! Projecteurs, musiques, véritable catwalk, mise en scène, présentatrices loufoques et drôles. Bref un vrai petit show avec les moyens du bords – gros les moyens quand même.

Mais comme d’habitude, chaque fois qu’on me parle de défilé, moi je pars au quart de tour et j’imagine des trucs de ouf. J’vous rassure la réalité me rattrape très vite quand je ne vois pas Anna Wintour dans la salle et que quand je parle de front row en partant dans mes délires de greluche fashion de la hype, on en a rien à cirer ! Je divague là…Qu’est-ce que je voulais dire déjà…Ha oui ! Le défilé ! Et bien, niveau ambiance et mise en scène pour une asso de province je n’ai rien à dire c’était marrant, on s’ennuie pas une seconde. Un peu (mais vraiment un tout petit peu) comme un défilé de Rykiel où les mannequins sont des gens « normaux » qui dansent et rient sur des talons de 12 cm.

De toute façon ça aussi on s’en fou, allons droit au but : qu’est-ce que j’ai pensé des créations ? Là c’est plus délicat et je vais faire ma langue de pute. Ce qui me chiffonne avec les créateurs de cet acabit c’est qu’ils ont de bonnes idées – là-dessus je ne vais pas chipoter ces gars là ont de l’imagnation – mais pour certains les tissus choisis ne sont pas toujours appropriés à la coupe et les finitions laissent à désirer – quand il y en a (Mais vous me direz j’adore Lanvin et le mec il est un peu fâché avec les ourlets). Adepte des coupes simple et rétro, ben…à part le tailleur d’une fillette, so Chanel, et de quelques robes ça et là, y’a pas eu de coup de foudre. Quand ça se la tente Haute Couture, on admire le travail, l’idée, la recherche pour certains et pour d’autres on reste plus perplexe. La couture, je l’aime sans fioriture, même quand on tente quelque chose d’extravagant et dingue, plus on fait simple – dans la coupe, le choix des matières ou des couleurs – et plus ça me fait de l’effet. J’aurais plus tendance à dire Wooow devant un simple tailleur chanelisant pour fillette, bien coupé, basique avec un joli tissu, cette robe bustier noire à plume, une robe de mariée froufroutante et bustier inspiration Gautier ou encore une robe sirène rose en sequins.

[Pour des raisons morales, éthiques et juridiques cet article a été modifié après relecture. Jusqu’à ce que j’obtienne l’autorisation de publier les photos que j’ai prise du défilé certaines ont du être supprimées sous la demande d’un membre de l’association Espace Couture. Un avis reste un avis mais il est vrai que quand il s’agit de le publier, certains de mes propos auraient dus être plus modérés. J’assume mon point de vue, je n’ai pas écrit ce billet dans le but de blesser et pour cela je présente à tous et à toutes mes excuses, je ferais attention à l’avenir.]



 

 

Première fois…

Je ne sais pas exactement à quoi je pensais quand je me suis dis que j’allais réussir à voir un défilé durant la dernière Fashion Week. Aujourd’hui encore, je me pose la question…Mais je ne regrette pas ! Non, vraiment pas.

Même si à 5 mètre de l’entrée il n’y avait plus de place au standing pour Paul & Joe.
Même si j’ai attendu dans le froid pendant des heures pour faire des photos pas toujours réussies.
Même si j’avais l’air d’une cruche face à toutes ces merveilleuses créatures griffées de la tête aux pieds.

On m’a quand même prise en photo, gentiment complimenté – Seul hic je ne me rappelle plus pour quel site ! – et j’ai vu des gens que je ne pensais voir qu’à travers un écran.

C’est peut être mon âme de provinciale – que voulez-vous ?! Bordeaux c’est un coin paumé ! – qui fait qu’un rien m’éblouit, mais j’ai beaucoup appris avec peu de choses.
1. Il faut se bouger le fion pour arriver à ce qu’on veut. Un peu de culot de temps en temps peut ouvrir des portes – même si c’est les petites portes de derrière.
2. Je dois investir dans un nouvel appareil photo.
3. Il faut faire chauffer la machine à coudre !!